Ne pleure plus! de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau

Couverture d’ouvrage : Ne pleure plus! de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau

Les anthropologues et les voyageurs se sont toujours étonnés de ne pratiquement jamais entendre de pleurs de bébés chez les autochtones du Grand Nord, les Amérindiens, en Inde, à Bali... Ces peuples ont-ils un secret? Oui, et il tient en deux mots: maternage proximal. C'est-à-dire un ensemble de pratiques qui, en répondant aux besoins fondamentaux du bébé, lui évitent d'avoir à manifester par des pleurs le malaise que lui cause la non-satisfaction de ses besoins. Le livre que vous avez entre les mains se situe clairement dans la ligne de défense de ce maternage proximal. Non, les pleurs des bébés ne sont pas " bons " pour eux. Non, les bébés n'ont pas " besoin " de pleurer. Oui, la plupart des pleurs sont évitables si l'on répond aux besoins du bébé. Évitables ou consolables: s'il pleure quand même, on dispose de beaucoup de moyens simples pour l'apaiser et le consoler.

Parution :
Genres :
Extrait :

Les anthropologues et les voyageurs se sont toujours étonnés de ne pratiquement jamais entendre de pleurs de bébés chez les autochtones du Grand Nord, les Amérindiens, en Inde, à Bali... Ces peuples ont-ils un secret? Oui, et il tient en deux mots: maternage proximal. C'est-à-dire un ensemble de pratiques qui, en répondant aux besoins fondamentaux du bébé, lui évitent d'avoir à manifester par des pleurs le malaise que lui cause la non-satisfaction de ses besoins. Le livre que vous avez entre les mains se situe clairement dans la ligne de défense de ce maternage proximal. Non, les pleurs des bébés ne sont pas " bons " pour eux. Non, les bébés n'ont pas " besoin " de pleurer. Oui, la plupart des pleurs sont évitables si l'on répond aux besoins du bébé. Évitables ou consolables: s'il pleure quand même, on dispose de beaucoup de moyens simples pour l'apaiser et le consoler.