fbpx

Tu es comme tu es…ou le secret de la communication bienveillante

Tu es comme tu es…ou le secret de la communication bienveillante
Résumé littéraire

Un coup de cœur

Il y a de ces livres qui sont de véritables coups de cœur. Certes, la littérature jeunesse est très fournie. Mais il faut bien l’avouer, ils sont sincèrement rares les ouvrages qui nous touchent en plein cœur, ceux qui transmettent ce en quoi nous œuvrons quotidiennement.

Tu es comme tu es…d’Olivier Clerc et Gaia Bordicchia ont accompli un beau travail. Nous avons, dès la première lecture, pris grand plaisir à le partager avec nos enfants, mais le plaisir fut bien plus grand lorsque notre fils ainé, âgé de bientôt 6 ans, nous a expliqué très clairement ce qu’il se passe chez quelqu’un qui nous donne les attributs de « gentil » ou de « méchant ».

« Quand quelqu’un nous dit qu’on est méchant, c’est qu’il est triste dans son cœur. Par contre, s’il nous dit qu’on est gentil, c’est qu’il se sent heureux ».

Résumé du livre

Pompon, lors de ses pérégrinations dans la forêt, fait des rencontres : une souris qui le trouve très grand (à sa stupéfaction), puis quelques instants plus tard, un cheval, qui lui assigne l’adjectif de petit. Pompon ne comprend plus très bien ce qu’il est : grand ou petit ? Sa maman va l’aider à saisir qu’il est comme il est, que ces reflets dépendent du point de vue de l’autre et que cela ne le définit en rien.

En route pour retrouver son ami Blaise, malade depuis quelques jours, afin de jouer ensemble, il croise Ronald qui lui propose de jouer avec lui. « Pas l’temps, je vais chez Blaise… », ce qui lui vaudra un « t’es méchant » totalement inattendu pour Pompon. Il tiendra toutefois parole à Blaise. Ils joueront tout l’après-midi ensemble, passeront beaucoup de bon temps. Au moment de partir, Blaise partage « je me suis bien amusé, tu es vraiment gentil d’être venu jouer avec moi ».

Comment pouvait-il être à la fois gentil et méchant ? Cette question, c’est son papa qui va l’aider à y répondre…Il va d’ailleurs lui transmettre un secret (qui ne devrait d’ailleurs pas en rester un !)

Quand quelqu’un te dit quelque chose sur toi, il te révèle toujours quelque chose sur lui-même en même temps. Par exemple, Quand Ronald affirme que tu es méchant, il te fait également savoir qu’il est triste et fâché. Et quand Blaise dit que tu es gentil, il t’exprime aussi qu’il est content et joyeux

Ainsi, cela rend Pompon presque impatient de se voir attribuer un nouveau qualificatif pour voir comment il arriverait à comprendre. Néanmoins, Il va être surpris en rencontrant la Belette, très en colère ! Cela ne l’engagera pas moins dans un échange authentique, plein d’empathie et qui débouchera sur une belle amitié.

.

Pour conclure

Ce qui nous plait énormément dans ce livre, c’est qu’il est une porte ouverte à la communication non violente pour les enfants bien sûr, mais aussi pour les parents.

Avec douceur et simplicité, ils y seront introduits, leur donnant, nous l’espérons, envie de développer le sujet.

Un des auteurs, Olivier Clerc, s’est d’ailleurs formé à la communication non violente avec Marshall Rosenberg lui-même.

Un bel ouvrage avec de beaux dessins, mais surtout un message qui nous tient particulièrement à cœur, celui de la compréhension de l’autre et de l’expression de ses émotions. A mettre dans toutes les mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec